Mon défi

Bien préparer l’arrivée d’un bébé dans une famille recomposée

26 février 2018

L’arrivée d’un bébé dans une famille recomposée doit être bien préparée. En effet, vous avez certainement réussi à instaurer un certain équilibre avec vos enfants et beaux-enfants. Un bébé va forcément modifier cet équilibre et générer du stress. Il s’agit de tout faire pour que ce changement représente un heureux événement pour tous les membres de la tribu.

Tout d’abord, sachez que dans la plupart des cas, un bébé est généralement plutôt bien accepté par ses demi-frères et demi-sœurs. Grâce à lui, la famille recomposée devient un peu plus “normale”. En revanche, le bébé peut faire renaître un sentiment de jalousie et des inquiétudes et angoisses d’abandon chez des enfants éprouvés par la séparation parentale. Il arrive aussi que par cette naissance, la belle-mère gagne en légitimité aux yeux de ses beaux-enfants : elle devient la mère de leur demi-frère ou de leur demi-sœur. Un lien plus profond et plus durable se crée par le biais du bébé. Il devient le garant de la pérennité de la famille recomposée.

Parents vous l’aurez compris : vous devez tout simplement rassurer vos enfants. Voici quelques conseils pour vous y aider.

Gardez leur la primeur de la bonne nouvelle

Une fois passés les 3 premiers mois de grossesse, faites en sorte que vos enfants soient les premiers à savoir qu’un bébé va venir agrandir la tribu. Annoncez la nouvelle à tous les enfants en même temps, un weekend où la famille est au complet par exemple. Ainsi vous leur montrez que vous les prenez en considération, que vous leur faites confiance. Ils pourront eux-mêmes annoncer la bonne nouvelle au reste de la famille (aux grands-parents, oncles et tantes, etc.) ou à leur copains/copines avec une grande fierté. Communiquez sur le bébé de façon positive et joyeuse.

heureux événement
Soyez positifs ! – Photo de ericspaete

Rassurez-les concernant votre amour pour eux

Ce nouveau bébé, qui grandira avec son père et sa mère, peut rendre jaloux les enfants qui ne vivent pas en permanence avec vous. Dites-leur que votre amour pour eux ne va pas diminuer, qu’il y a de la place pour tout le monde dans votre cœur. Vous pouvez afficher une photo de vos enfants lorsqu’ils étaient bébé près de leur lit, et leur rappeler à quel point vous étiez heureux(se) lors de leur naissance.

Il arrive que l’ex-conjoint(e) se permette de tenir des propos très inquiétants à vos enfants, du style “Votre père ne vous aimera plus, il va s’occuper de son nouveau bébé qui prendra toute la place” (oui, cela arrive, c’est immonde, et c’est du vécu). Dans ce cas, vos enfants auront d’autant plus besoin d’être rassurés. Les actes valent mieux que les paroles : montrez-leur votre amour, soyez disponibles.

Impliquez-les dans la grossesse

Associez vos enfants à l’évolution de la grossesse. Informez-les suite aux échographies, montrez-leur les clichés. Si vous souhaitez savoir le sexe de votre futur enfant, mettez-les dans la confidence. Cherchez tous ensemble des idées de prénoms.

S’ils sont curieux par rapport à votre grossesse, parlez-leur de vos sensations de femme enceinte. Faites-leur sentir le bébé bouger dans votre ventre.

 

S’ils le souhaitent, impliquez-les dans la décoration de la chambre ou du coin bébé (couleurs, tableaux aux murs). Selon leur âge, demandez-leur de faire un dessin qu’ils accrocheront dans la chambre de leur futur(e) frère/sœur. Peu de temps avant la naissance, expliquez-leur comment vous organiserez le départ à l’hôpital (participation des grands parents, des voisins si besoin).

Dites leur la vérité sur les aspect moins rigolos

En y mettant les formes, dites-leur qu’au début, un bébé a besoin de dormir et manger et que comme il ne sait pas parler, il  pleure beaucoup pour s’exprimer. Expliquez-leur qu’il ne sera peut-être pas un bon compagnon de jeu avant un petit moment. En revanche, au bout de quelques mois, le bébé adorera les pitreries de vos aînés et une réelle complicité pourra naître et se développer au fil du temps.

Par la suite, préparez-les doucement aux changements que cette arrivée va provoquer : moins de disponibilité, plus de fatigue. Encore une fois, rassurez-les sur le fait que malgré un emploi du temps plus chargé et une fatigue plus profonde au début, vous les aimez toujours à la folie !

A la maternité

Arrangez-vous pour que tous les enfants puissent voir leur petit frère ou sœur rapidement. Arrangez-vous avec vos ex si besoin et si possible. Selon leur âge, mettez-les vite en contact avec le nouveau-né (mettez-le dans leurs bras en toute sécurité).

C’est du vécu : mon petit frère (demi-frère pour être précise) est né lorsque j’avais 17 ans. Mon père et ma belle-mère semblaient redouter ma réaction.  A la maternité, le soir de sa naissance, ils me l’ont posé dans les bras avant que je ne le demande. La sensation de ce contact s’est figée dans mon esprit. C’est un instant que je n’oublierai jamais, tant je suis tombée sous le charme de ce bébé instantanément.

A la maison

Enfin, vous voilà à la maison ! Avec ce bébé qui vient sceller votre tribu. Tous les membres de la famille vont devoir s’adapter à cette nouvelle configuration. Aussi, malgré la fatigue harassante, trouvez des moments exclusifs pour vos aînés. Organisez des petites sorties sans le bébé. Continuez de rassurer vos enfants sur l’amour que vous leur portez.

Multipliez les contacts entre le bébé et ses frères et sœurs : les câlins et les bisous aideront les enfants à développer la relation.

 

Pour les enfants qui ne vivent que partiellement avec vous, rassurez-les sur le fait que pendant leur absence et même si le bébé est là, vous pensez à eux comme vous l’avez toujours fait. Et plus que jamais, soignez votre accueil lorsqu’ils reviennent chez vous. Pour en savoir plus sur ce dernier point, lisez l’article : Comment bien accueillir l’enfant en visite pour qu’il se sente chez lui ?

Et pour vous, comment s’est passée l’arrivée de bébé dans votre tribu ? Vos aînés ont-ils accepté sa présence facilement ? Comment se passe la vie avec ce nouvel enfant ? Stressez-vous à l’idée d’accueillir un nouvel enfant dans votre tribu recomposée ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.