Dire des choses avec son corps
Beaux-parents

Communication non verbale : quand le corps dit des vacheries !

La communication non verbale, ou comment faire très mal sans parler ni taper

Tous les êtres humains utilisent la communication non verbale (ou langage du corps), le plus souvent involontairement ou sans même s’en rendre compte. Pourtant, ce mode communication représente la plus grosse partie d’un message (voir plus bas). 

Les professionnels de la communication considèrent qu’une communication repose pour 7% sur le contenu, 38% sur le ton de la voix et 55% sur la posture corporelle.

Extrait de “Rester parents après la séparation, les clés de la parentalité positive” de Sabrina De Dinechin, dont vous pouvez lire la chronique ici.

Histoire d'une petite fille

a l'écoute du langage corporel

C’est l’histoire d’une petite fille dont la mère est morte quand elle avait à peine 16 mois.

Pendant les premières années de sa vie, elle cherche désespérément une gentille femme pour son père, qui serait une gentille mère pour elle et ses 2 frères aînés. Evidemment, ses tentatives ne donnent rien. Son père s’est débrouillé comme un grand. Il s’est trouvé une femme… (Non, ce n’est ni Cendrillon ni Blanche-neige).

Et c’est grâce à cette femme, aux côtés de laquelle elle grandit, que la petite fille suit sans le savoir un long cursus à l’école de la Communication Non Verbale. Les mimiques négatives, les micro-expressions d’agacement (souvent involontaires), les grimaces qui en disent long, les gestes fermés, les attitudes antipathiques, les regards qui tuent… Elle apprend à les décrypter au quotidien. Elle n’a pas le choix. C’est le mode de communication majeur de sa belle-mère à son égard.

Aujourd’hui, la petite fille est une adulte. Mais elle se souvient parfaitement de tous ces mots qu’on ne prononce pas mais qui font mal. Elle a conscience que c’est une arme redoutable face à un enfant sans défense. 

A l’inverse, elle sait qu’elle peut aussi utiliser la communication non verbale pour développer la bienveillance dans sa famille et plus particulièrement envers ses beaux-enfants. Combinée avec un ton enjoué et des mots doux, c’est un outil remarquable pour passer des messages positifs sans faire trop d’efforts ! Alors pourquoi ne pas l’utiliser à bon escient ? 

Mise en pratique

Souriez leur

accueillir l'enfant avec le sourire

Avec la bouche bien sûr, mais aussi avec les yeux ! Quoi de mieux qu’un beau sourire dès le matin quand vous croisez votre belle fille qui se lève ? Elle se sentira accueillie par vous. Elle sentira qu’elle peut s’adresser à vous en toute confiance.

En tout cas, c’est mieux qu’une bouche crispée et un salut marmonné de dos alors que vous vous éloignez d’elle.

Souriez à vos (beaux)-enfants le matin, quand ils rentrent de l’école, quand ils s’approchent de vous. Souriez, souriez, souriez ! Vous envoyez des ondes positives !

Regardez les dans les yeux

Quand vos beaux-enfants s’adressent à vous, regardez-les dans les yeux, franchement. Ne détournez pas le regard, ne regardez pas votre montre, ne froncez pas les sourcils… Montrez-leur que vous êtes intéressé.e par ce qu’ils disent.

Rester concentré.e sur leurs paroles montre que vous êtes sensible et à l’écoute. Donc, que vous les respectez. Qu’ils sont importants pour vous. 

Soignez votre posture

lever les yeux au ciel

Si vous voulez paraître ouvert.e et accueillant.e, ne croisez pas les bras. C’est la meilleure manière de leur signifier que vous êtes en colère ou fermé.e à toute communication bienveillante. 

De même, quelques mimiques destructrices et humiliantes pour un enfant en construction sont à proscrire : 

  • Le soupir, qui montre un certain manque d’intérêt,
  • Les yeux levés au ciel, synonymes d’exaspération,
  • Le demi-sourire, pour afficher un air narquois et moqueur…
  • etc., etc.

Maitrisez votre langage corporel

mimique et expression faciale

On a tous le droit d’être mal lunés ou de mauvais poil de temps en temps. Les enfants les premiers ! Malgré tout, n’oubliez pas que toute votre gestuelle, toutes vos mimiques, votre attitude parlent pour vous ! 

Et les enfants ont des antennes pour capter ces messages presque subliminaux ! Vos beaux-enfants seront au taquet et liront en vous comme dans un livre ouvert. Comme cette petite fille, qui a capté durant son enfance beaucoup de messages subtils, mais inamicaux et déplaisants de la part de sa belle-mère.

Ne négligez pas ce pouvoir immense que vous avez d’entrer en communication avec eux, soit de façon affectueuse et respectueuse, soit au contraire avec une intention malveillante et hostile

On sait que le langage corporel se manifeste à chaque instant quand il est question de communication, d’échange avec l’autre. On peut donc décider de l’utiliser, en tant que beau-parent, comme une arme de destruction massive ou comme une formidable opportunité de développer des relations harmonieuses avec nos beaux-enfants.

Et vous, que choisissez vous ?

Si vous voulez approfondir le sujet du langage du corps, devenir un pro de son décryptage et son utilisation, ou pour vous affirmer quand vous manquez de confiance en vous (en milieu professionnel par exemple), rendez-vous sur le blog Décodeur du non-verbal !

En complément de cet article, vous pouvez demander votre mot de passe pour accéder à la BOITE A OUTILS DU PARENT EN FAMILLE RECOMPOSÉE en remplissant le formulaire ci-dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    22
    Partages
  • 8
  •  
  • 14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.