Livre Anne Chaplin
Ma bibliothèque

Entretien avec l’auteure du livre “Famille recomposée – L’envers du décor”

Anne Chaplin est l’auteure du livre « Famille recomposée – L’envers du décor ».

C’est par le biais de mon blog qu’Anne m’a contactée et m’a parlé de son livre. J’ai tout de suite ressenti cette urgence pour elle de faire bénéficier de son expérience à un maximum de familles recomposées. En particulier aux belles-mères.

Car c’est son histoire de belle-mère qu’elle raconte dans “Familles recomposées – L’envers du décor”. Sur une période de 10 ans, Anne nous entraîne dans son quotidien avec ses beaux-enfants, sa fille, et son compagnon. Dans son combat pour maintenir à flot sa famille recomposée, qui menace de chavirer à tout instant.

Le récit pose les questions que tous les beaux-parents se posent inévitablement à un moment ou à un autre :

  • Comment trouver ma place dans cette recomposition ?
  • Comment obtenir le soutien de mon/ma conjoint.e ?
  • De quelle façon me comporter avec mes beaux-enfants ?
  • Comment accueillir les émotions violentes qui m’envahissent telles que la jalousie, la colère, le rejet, le sentiment de solitude et d’ingratitude ?
  • Est-ce que je suis fou/folle ?

 

Après avoir lu le livre, j’ai voulu en savoir un peu plus sur Anne. Je lui ai donc demandé de répondre à quelques questions 🙂 

livre Anne Chaplin
Anne Chaplin

Entretien avec l'auteure

1. Peux-tu te présenter et présenter ton livre en quelques mots ?

Je suis en famille recomposée depuis 10 ans. Quand nous nous sommes rencontrés avec mon mari, il avait déjà deux enfants, Lisa, 8 ans et Arthur, 11 ans. Moi j’avais une fille de 5 ans, Alice, qui n’avait plus son père.

Nous avons eu ses enfants en garde partagée à raison de deux semaines d’affilée par mois et après plusieurs années de vie commune, mon mari a adopté ma fille. Même si elle comporte les joies d’une grande famille dynamique, j’ai vécu ces dix années en famille recomposée comme une véritable épreuve.

2. Pourquoi as-tu écrit ce livre ? Qu'est-ce que son écriture t'a apporté ?

livre sur les familles recomposées

J’ai commencé à écrire à un moment où mes deux beaux-enfants étaient en pleine adolescence et où je me sentais complètement perdue. J’étais constamment blessée par des situations familiales alors que j’essayais inlassablement de faire de mon mieux. J’avais l’impression d’avoir tout essayé : j’avais discuté avec mon mari et ma belle-fille qui m’était très hostile, j’avais lu des dizaines de livres sur la famille recomposée, j’étais allée voir un psy. Mais rien n’y faisait. Je me sentais une étrangère dans mon propre foyer et très seule dans ma famille nombreuse. Je me sentais à la fois blessée et coupable aussi, c’était très perturbant.

L’écriture m’a permis de poser des mots sur les choses, d’objectiver les situations, de comprendre que je n’étais pas folle et qu’il y avait de bonnes raisons pour que je me sente aussi mal.

J’ai compris qu’en tant que beau-parent, je recevais en permanence des injonctions contradictoires – la principale étant : « Aime tes beaux-enfants ! Mais surtout pas trop ! » – qui sont destructrices

Très vite est venue l’idée que mon récit pourrait aider d’autres beaux-parents dans cette situation à se sentir moins seuls et à comprendre que leur malaise n’est pas dû à leurs manques ou incapacités, mais bien à une situation très complexe où arriver à prendre sa place relève de l’exploit.

3. Quelle est selon toi, LA plus grande difficulté dans ton parcours de belle-mère jusqu'ici ? (car ce n'est pas fini 🙂 )

Indéniablement l’hostilité et l’indifférence de ma belle-fille depuis qu’elle est entrée dans l’adolescence. Vivre deux semaines d’affilée pendant des années avec quelqu’un qui refusait de m’adresser la parole, qui se mettait systématiquement entre mon mari et moi, qui me rabrouait dès que j’ouvrais la bouche, et cela sans que son père n’intervienne, a été un véritable supplice.

Mais je dois rajouter aussi la grande difficulté à communiquer avec mon mari sur ses enfants et son absence de soutien quand ils me manquaient de respect. C’est comme si sur ces sujets, il était lobotomisé, incapable de voir les choses telles qu’elles étaient et d’agir avec bon sens. C’était viscéral et plus fort que lui.

4. L'erreur est humaine. Regrettes-tu certains de tes choix ? Si oui lesquels et pourquoi ?

J’avoue que je regrette de m’être autant investie avec mes beaux-enfants. J’aurais aimé être plus autonome et penser plus à moi. J’aurais dû arrêter plus tôt de vouloir à tout prix avoir une bonne relation avec ma belle-fille, car je me prenais râteau sur râteau. Sans doute ne pouvait-elle pas m’aimer car cela serait revenu à trahir sa mère. Je me suis donc épuisée en vain.

5. De quoi es-tu la plus fière (en tant que femme, belle-mère et mère) ?

belle-mère super-héroïne

Je suis fière d’avoir su maintenir cette famille debout malgré vents et marées, avec un travail à responsabilité, deux adolescents qui m’ont dénigrée pendant des années et leur mère qui jouait contre moi.

Fière d’avoir donné un deuxième père à ma fille et qu’elle ait noué des liens fraternels avec ses demi-frère et sœur.

D’avoir eu la souplesse de faire vivre deux systèmes de valeurs différents sous un même toit et d’être arrivée à transmettre à ma fille certaines des miennes.

D’avoir réussi à maintenir ma vie de couple par-delà toute cette adversité. Même s’il a été très laborieux, le chemin entre mon mari et moi à travers cette histoire nous a rapprochés, après nous avoir éloignés. Je pense aussi avoir construit une relation de confiance avec mon beau-fils, ce n’est pas rien !

6. Quelle est ta situation aujourd'hui ? Comment te sens-tu ? Comment vois-tu ta vie pour les prochaines années ?

Ma vie est bien plus apaisée et légère depuis que ma belle-fille est allée vivre chez sa mère. Je ne suis plus obsédée par des problèmes familiaux et j’ai retrouvé une complicité avec mon mari.

Mais le combat n’est pas terminé car mon beau-fils ne contribue toujours en rien aux tâches minimes de la maison malgré ses 21 ans et en grandissant, cela devient pour moi de plus en plus intolérable.

 J’envisage donc une nouvelle période compliquée, mais comme j’en ai vu d’autres bien pires, je me dis que je surmonterai aussi celle-là !

7. Ton mari et tes (beaux-) enfants sont-ils au courant de la publication de ton livre et l'ont-ils lu ? Si oui, quelle a été leur réaction ?

Seul mon mari est au courant et il n’a pas voulu le lire. Je le regrette car j’aurais aimé qu’il comprenne mieux le désarroi que j’ai vécu.

Mais en même temps, cela est peut-être plus sage, car certains passages de mon livre sont durs, à l’image de ce que nous avons vécu. Alors cela aurait remué le couteau dans la plaie à un moment où nous sommes sortis du tunnel. J’ai donc publié le livre sous pseudonyme et bien sûr, j’ai gommé tous les faits reconnaissables de notre histoire. 

Et à défaut de parler de mon livre avec mon mari, je communique avec des lectrices sur des blogs et des groupes de Facebook. J’ai des superbes retours de belles-mères qui se sont totalement retrouvées dans mon histoire et qui me remercient, ça fait chaud au cœur !

Anne, merci d’avoir répondu à mes questions.

 “Famille recomposée – L’envers du décor” est disponible sur Amazon. Cliquez sur le lien ci-dessous pour vous le procurer.

Il est également disponible à la Fnac et sur Decitre, en format papier ou ebook.

Ce livre est-il fait pour vous ?

Même si chaque famille recomposée est singulière, même si chaque belle-mère est une femme unique, avec un bagage émotionnel qui lui est propre, on peut facilement s’identifier à Anne.

Car les difficultés qu’elle rencontre sont celles que rencontrent tous les beaux-parents, à des niveaux d’intensité plus ou moins élevés.

Lire ses aventures peut donc aider un grand nombre de beaux-parents en difficulté à prendre du recul, à relativiser et à apaiser ce violent sentiment de culpabilité et d’inefficacité qui nous prend aux tripes.

Beaux-parents, lisez “Familles recomposées – L’envers du décor”, et vous vous sentirez moins seul.e, moins “anormal.e” ! De même, faites-le lire à votre entourage, à vos amis, de sorte qu’ils comprennent un peu mieux ce qui se joue dans les coulisses d’une famille recomposée !

Vous avez lu “Famille recomposée – L’envers du décor” ? N’hésitez pas à commenter ci-dessous !

En complément de cet article, vous pouvez demander votre mot de passe pour accéder à la BOITE A OUTILS DU PARENT EN FAMILLE RECOMPOSÉE en remplissant le formulaire ci-dessous.

Vous voulez découvrir d’autres livres sur les familles recomposées ? Rendez-vous ici !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    70
    Partages
  • 69
  •  
  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.