apprendre, grandir et s’émerveiller grâce à la nature
Bien-être

Apprendre, grandir et s’émerveiller grâce à la nature

15 février 2019

Merci à Coline et Rémy du blog Petites Chasses au Trésor qui m’ont invitée à participer à leur carnaval d’articles sur le thème « La nature et les apprentissages » (leur article sur ce même thème est ici). Une occasion rêvée pour moi de vous parler de ma relation étroite avec la nature, une alliée de poids dans notre parcours de parents et de beaux-parents.

“Marcher dans la nature, c’est comme se trouver dans une immense bibliothèque où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles.” Christian Bobin, écrivain et poète.

 

marcher dans la nature

 

Mon mari et moi vouons une admiration sans bornes à la nature et profitons quotidiennement des merveilleux spectacles et cadeaux qu’elle peut nous offrir. Face à elle, nous nous sentons tout petits et grâce à elle, nous avons gardé notre âme d’enfant. Même si nous avons tous les deux vécu notre parenthèse estudiantine en milieu urbain, à Paris, nous avons grandi en dehors des grandes villes. Depuis quelques années, en tant que parents d’une famille recomposée de 4 enfants, nous avons ressenti le besoin de nous rapprocher de nouveau de la nature pour y voir grandir nos enfants.

Dans cet article j’aimerais partager avec vous comment la nature nous aide à :

  • enseigner à nos enfants les choses toutes simples de la vie,
  • leur transmettre des valeurs importantes à nos yeux,
  • nous connecter à eux,
  • et, particularité de famille recomposée, développer l’amour et la complicité entre beaux-parents et beaux-enfants

 

La nature généreuse

Ou comment apprendre aux enfants à bien se nourrir et à respecter les saisons

 

“Celui qui cultive un jardin cultive le bonheur.” Proverbe chinois.

 

Notre parcours familial a commencé en région parisienne, dans les Yvelines. A deux pas de Paris, certes, mais près de la nature tout de même. Les forêts et les champs n’étaient pas bien loin de notre foyer.

A 5 minutes en voiture, nous avions la chance de pouvoir nous rendre très régulièrement à la Cueillette de Gally. 65 hectares de champs où selon les saisons, du printemps à l’automne, nous allions cueillir ou ramasser fleurs, fruits et légumes. De grandes balades très instructives pour les enfants (et pour les adultes) ! L’occasion d’enseigner à nos enfants la saisonnalité et les principes de l’agriculture. Ou comment joindre l’utile à l’agréable : plutôt que de choisir les fruits et légumes dans un rayon de supermarché, les enfants crapahutaient dans les champs tout en remplissant notre panier de courses.

nature nourricière
Comment ramasser des radis

Nous leur avons montré comment choisir et cueillir / ramasser tulipes, œillets de poètes, blettes, poireaux, tomates, fraises, groseilles, pommes, maïs, pommes de terre, etc. Des cagettes entières remplies en quelques heures. La leçon continuait à la maison au moment de cuisiner les aliments. Les enfants faisaient ensuite un bon temps calme parce que gambader dans les champs pendant plus de 2 heures, ça fatigue 🙂

Il y a plusieurs cueillettes de ce type en France, renseignez-vous ! C’est un terrain de jeux et d’apprentissage incroyable !

 

La nature vivante

Ou comment apprendre aux enfants à respecter les animaux

 

“Va prendre tes leçons dans la nature” Léonard de Vinci

Puis nous avons eu un besoin intense de quitter l’Île de France et avons posé nos valises et cartons dans la région bordelaise. Depuis quelques années nous vivons entre forêt, vignes et champs. Une source de découvertes inépuisable pour les enfants. Les animaux nous entourent et vivent avec nous : crapauds, pic-verts, chenilles, insectes, écureuils, hérissons, souris… Sangliers et chevreuils passent de temps en temps devant notre portail…

Notre voisin possède des ruches et plusieurs apiculteurs de la région viennent chez lui pour extraire le miel et le mettre en pot. Dès qu’un événement de ce type a lieu, notre voisin nous appelle pour “montrer aux enfants”. Comme quand une de ses reines s’est échappée avec l’essaim entier pour se nicher au creux d’un arbre. Obligé d’aller la récupérer à la main ! L’occasion pour nous de faire comprendre aux enfants l’importance cruciale de la survie des abeilles pour notre survie à tous. En plus, nous mangeons un miel délicieux et dont nous connaissons la provenance 😉

 

la nature et les abeilles

 

Un couple de rouge-queues (des passereaux), niche au creux d’une poutre sur notre terrasse. Tous les ans, plutôt aux beaux jours, nous pouvons observer les oisillons et le ballet incessant des parents pour les nourrir. L’occasion de parler avec les enfants de ces petits oiseaux et de leur cycle de vie. Du fait qu’ils sont protégés par la loi et qu’il est interdit d’y toucher ou même de les importuner.

Ainsi, grâce à notre environnement direct, nous pouvons dire à nos enfants à quel point il faut respecter les animaux. Les respecter, c’est les connaitre, les admirer, les observer. D’ailleurs, ils ont autant le droit de vivre que nous sur notre planète, et nous avons beaucoup à apprendre d’eux. C’est un message que je souhaite transmettre à mes enfants.

La nature dangereuse

Ou comment apprendre aux enfants à se méfier de la nature

 

“Dame nature est une tueuse en série. C’est la meilleure. La plus créative.” Citation du film World War Z

 

Nous avons la chance de vivre près des plages océanes de l’Atlantique. Nous y emmenons les enfants très souvent. En été, nous nous y baignons. Nous y pratiquons le bodyboard quand l’océan nous le permet 🙂 Oui, c’est lui qui décide !

nature pour jouer bodyboard
Mon fils et moi en pleine session de bodyboard
observation de la nature et de l'océan
Mes enfants observent l’océan avant de se décider

 

 

 

 

 

 

 

Cependant, nous le savons, les plages de l’Atlantique sont dangereuses. Si elles offrent un spectacle magnifique, elles tuent des baigneurs tous les ans. En cause ? Les courants et les baïnes ! Une baïne est une “dépression temporaire ou mare résiduelle ressemblant à une piscine naturelle formée entre la côte et un banc de sable”. C’est lorsque la marée monte et que l’eau passe par-dessus le banc de sable que les courants se forment et entraînent les baigneurs vers le large. Par conséquent, tous les ans, nous répétons à nos enfants qu’il faut regarder les panneaux d’avertissements à l’entrée des plages. Tous les ans nous leur disons que s’ils se sentent emportés par un courant, il est inutile de lutter contre lui : il vaut mieux se laisser porter et attirer l’attention des sauveteurs.

Dans un environnement potentiellement dangereux comme les plages du Sud-Ouest, l’observation et la prudence sont de mise. Nous sommes bien peu de choses face à la nature.

nature violente
Les enfants attendent que leur père/beau-père donne le go… Ce jour là, la taille et la violence des vagues ont dissuadé tout le monde…

 

La nature merveilleuse

Ou comment apprendre aux enfants à admirer la nature

 

“La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle possède le secret du bonheur, et nul n’a sur le lui ravir” George Sand

 

Tout comme la musique, la beauté de la nature donne parfois des frissons. J’interpelle souvent les enfants pour leur montrer sa splendeur.

C’est pourquoi je ne peux pas ne pas parler de ce site merveilleux que nous avons la chance de fouler plusieurs fois par an sans nous lasser : la Dune du Pilat, si majestueuse, si exceptionnelle ! Plus haute dune d’Europe, elle offre une vue magnifique sur le banc d’Arguin et l’entrée du Bassin d’Arcachon. La dune est mobile : tous les ans, elle avance dans la forêt de 1 à 5 mètres, poussée par les vents marins. Elle offre un magnifique terrain de jeux et un ravissement pour les yeux.

Le banc d'Arguin
Le banc d’Arguin vu du haut de la Dune du Pilat
Dune du Pilat
Entre 100 et 115 mètres à grimper (selon les années)

 

 

 

 

 

 

Que ce soit à la mer, à la montagne, dans un champ, au bord d’une rivière ou dans le jardin, la nature est une source intarissable de découvertes et d’apprentissages. Que nous ramassions les châtaignes à l’automne dans les forêts franciliennes, ou les myrtilles sauvages en été pendant nos randonnées dans les Pyrénées, nous pouvons toujours apprendre de la nature. Transmettre nos connaissances à nos enfants est non seulement un réflexe, mais c’est aussi un plaisir ! D’ailleurs, ils y sont très réceptifs, curieux d’apprendre et d’observer, sensible à l’impact des activités humaines sur la nature.

Enfin, en tant que beaux-parents, transmettre nos connaissances de la nature et nos goûts est aussi un merveilleux moyen de tisser une relation avec nos beaux-enfants. De quoi favoriser l’harmonie au sein de notre famille recomposée. A ce propos, je vous invite à lire mon article : Comment devenir une belle-mère super cool ?

Merci Dame Nature !

Et vous ? Utilisez-vous la nature comme source d’apprentissages pour vos enfants ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 34
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.