coparentalité positive
Ma bibliothèque

Chroniques de l’été : Rester parents après la séparation

Bonjour ! Cet été, j’ai envie de lire !

Et pas seulement des magazines (je suis abonnée à Elle, j’adore !) ou des romans de Marc Lévy (je suis en train de lire La Dernière des Stanfield – pas mal, pour le moment 😉 ).

J’ai aussi envie de lire les livres en rapport avec les familles recomposées que j’ai achetés il y a plusieurs mois.

Alors oui, je sais, ce ne sont pas des livres “feel good” qui vont nous faire oublier nos tracas. Non, ce sont des ouvrages pratiques, que je rangerais dans la catégorie des livres de développement personnel. Qui sont faits pour que les lecteurs et lectrices aient des déclics, passent à l’action et améliorent leur vie.

C’est pourquoi je vais en lire plusieurs cet été, et vous en faire une petite chronique.

Le premier livre que j’ai choisi de chroniquer a pour titre : “Rester parents après la séparation, les clés de la coparentalité positive” de Sabrina de Dinechin (mai 2018).

Parce-que toute famille recomposée a pour origine soit un deuil, soit une séparation.


 

Rester parents après la séparation : un défi insurmontable ?

Je suis persuadée que d’emblée, là, tout de suite, la plupart des personnes qui ont vécu une séparation ou un divorce répondraient : “OUI ! C’est un défi insurmontaaaaaable ! Même pas en rêve ! J’peux plus l’saquer, dès que j’le (la) vois, j’ai envie de vomir !!!! “

Et pourtant, le livre de Sabrina De Dinechin nous dit le contraire ! Si, si !

La question est : avez-vous envie de sortir de la guéguerre et d’améliorer votre relation avec votre ex, pour le bien de vos enfants communs… ou pas ?

Si la réponse est “ou pas”, pas besoin de continuer à lire cette chronique. 

Si en revanche vous répondez oui, ce livre va sacrément vous y aider, grâce a de précieux conseils, des questionnaires et des exercices qui vous feront réfléchir et sortir de votre zone de confort.

Un petit mot sur l'auteure

Sabrina De Dinechin (que je ne connais pas, hein !) est entre autres médiatrice familiale et coach parentale à Paris. Elle intervient auprès du Tribunal de Grande Instance de Paris. Vous trouverez plus d’informations dans son site ici.

Résumé du livre

Après la séparation, on fait quoi ?

rester parent après la séparation

Vivre une séparation (ou un divorce) entraîne des conséquences sérieuses : la perte des repères, du statut familial, de l’estime de soi, etc. Cela peut provoquer de la déprime et de la dépression.

 

Si on n’est plus en couple, on n’en reste pas moins parent du ou des enfants issus de cette union. Cela ne changera jamais. Dans la plupart des cas, l’autorité parentale conjointe s’applique. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Tout simplement que les 2 parents ont l’obligation de continuer à communiquer et à s’entendre concernant leurs enfants, sur les sujets divers et variés comme :

  • l’éducation,
  • l’école,
  • les activités extra-scolaires,
  • la santé,
  • la religion…

Ils doivent échanger sur le quotidien des enfants et faciliter la communication de ceux-ci avec l’autre parent.

Mais comment y parvenir quand on est envahi par la haine, la colère vis-à-vis de celui ou celle que l’on vient de quitter ? Quand on préfère se couper un bras plutôt que de le/la croiser à la sortie de l’école ?

L’auteure nous affirme qu’il est possible, malgré tout, de construire une relation de co-parentalité positive pas-à-pas, pour le bien de nos enfants (et le nôtre !).

Lire ce livre et en appliquer les préceptes vous permettra :

  • de construire une relation de co-parentalité efficace,
  • d’être fièr.e de vous et du chemin parcouru,
  • d’être en paix et acteur.rice de votre vie.
construire une coparentalité efficace

Etat des lieux

La première partie du livre nous montre pas à pas comment faire un auto-diagnostic de notre relation avec notre ex-conjoint.e et avec nos enfants

Grâce à des questions bien précises (auxquelles, bien sûr, il faudra répondre), l’auteure nous invite à faire le point sur notre situation pendant et après la séparation :

  • Quels sont mes sentiments ? Suis-je encore en guerre ? Est-ce que je me sens coupable ? Suis-je en colère ? Ai-je envie de me venger ?
  • Ai-je bien fait le deuil de la relation ? Ce deuil comporte 6 phases : déni, colère ou culpabilité, marchandage, combat, dépression et acceptation. Les ai-je toutes traversées ?
  • Est-ce que j’arrive à bien comprendre et interpréter mes émotions ?
  • Suis-je prêt.e à pardonner ?
faire le point après la séparation

Suite à la séparation, comprendre les besoins de chacun

Les besoins des enfants

Bien entendu, les enfants sont fragilisés par la séparation de leurs parents. Ils sont inquiets, ont peur d’être abandonnés, peuvent se sentir responsables.

Selon leur âge, ils peuvent réagir de manière différente. Pour les plus petits, le corps va parler (perte d’appétit, de sommeil, régression). Pour les plus grands, c’est le comportement qui change : ils peuvent devenir plus turbulents ou se renfermer sur eux-même.

Tous ces signes traduisent des besoins non satisfaits : besoin d’être rassuré, aimé, de se sentir en sécurité, de garder le lien avec les deux parents, et d’être tenus à l’écart du conflit !

besoin de sécurité

De même, les parents doivent rester vigilants et les préserver des risques qui les guettent suite à la séparation de leurs parents :

  • Ne pas réussir à faire le deuil du couple parental,
  • Avoir l’impression de ne plus exister ou d’être moins aimé,
  • Vivre un conflit de loyauté ou une aliénation parentale,
  • S’auto-censurer pour protéger ses parents,
  • Occuper une place qui n’est pas la leur,
  • Devoir choisir entre leurs parents,
  • Devenir des adultes fragilisés.

En fin de chapitre, un questionnaire vous permet d’identifier les besoins de vos enfants. Ensuite, un petit quizz vous aide à savoir comment vous gérez le conflit devant les enfants. Ce quizz met en avant les mauvais comportements pour mieux les éviter.

Les besoins de l'ex conjoint.e

Et oui ! L’ex aussi a des besoins ! Tout comme vous-même. D’ailleurs, vous êtes l’ex de votre ex 😉 

Malgré la séparation, les parents ont besoin l’un de l’autre pour assurer l’autorité parentale conjointe. Chacun des deux attend de l’autre qu’il le soutienne :

  • dans la gestion du quotidien,
  • dans l’éducation,
  • financièrement,
  • dans la communication,
  • avec ouverture d’esprit et flexibilité.

Ses propres besoins

Ce dernier chapitre vous aide à identifier vos besoins personnels, analyser votre niveau d’insatisfaction pour rectifier le tir et redevenir acteur/actrice de votre vie !

Coaching ou comment bâtir une coparentalité efficace, bienveillante et responsabilisante

C’est parti ! C’est le moment de se concentrer et de suivre les exercices pour passer à l’action !

Etape 1 : déterminez votre objectif

Enfin, surtout L’OBJECTIF FINAL ! “Le but ultime à atteindre” !  

Pour y parvenir, vous allez apprendre à vous libérer du passé et à vous fixer des mini-objectifs.

En somme, il s’agit ici de vous débarrasser de tout ce qui vous encombre, ce dont vous ne voulez plus, et de stimuler votre imagination pour réinventer votre avenir.

Des exercices vous aideront à :

  • visualiser un futur positif, presque idéal,
  • vous projeter dans un avenir réaliste où vos relations parentales sont apaisées,
  • établir un programme de petits défis à relever,
  • mesurer votre progression tout en restant restant fidèle à vos valeurs.
après la séparation, se projeter dans un avenir positif

Etape 2 : Identifiez vos forces et vos limites

Cette partie du livre est très difficile parce qu’elle exige de vous une bonne dose de remise en question ! Il faut oser prendre du recul et analyser sa part de responsabilité dans le conflit. 

Des exercices vous aideront à :

  • identifier vos qualités et les points à améliorer,
  • comprendre vos émotions et votre comportement face à une difficulté,
  • établir votre profil dans le Triangle dramatique de Karpman,
  • définir votre profil parental,
  • lister vos valeurs éducatives.
comportement lors d'un conflit

Etape 3 : Prenez l'autre en compte

Savoir prendre en compte les besoins de son ex n’est pas chose facile. Pourtant, cela fait partie du chemin vers la coparentalité positive. 

Cette partie du livre va vous aider à changer votre point de vue sur les pensées et les actions de votre ex. En outre, vous profiterez de conseils pour modifier votre façon de vous exprimer.

Vous avez le pouvoir de changer la façon dont votre ex conjoint vous répond.

Etape 4 : Apprenez à parler le même langage

Cette quatrième étape vous donne les clés d’une bonne communication ! Comment faire une demande efficace ? Sous quelle forme ?  Qu’est-ce que la Communication Non Violente ?

L’auteure nous donne des conseils pour choisir le bon moment et le bon canal pour faire une demande à votre ex avec succès. Elle souligne également l’importance de la communication non-verbale : les gestes, les mimiques, le ton !

Etape 5 : Construisez une relation coparentale efficace

Pour finir, l’auteure nous engage à développer 3 qualités primordiales !

  • la congruence : nos pensées, nos paroles et notre comportement sont alignés. Un tableau vous aide à évaluer votre niveau de congruence.
  • l’empathie : nous sommes capables de comprendre le ressenti de l’autre. Un questionnaire vous entraîne à être dans l’empathie.
  • L’assertivité : le fait de se respecter soi-même tout en respectant l’autre. Un questionnaire vous aide à développer votre assertivité.

Les bonus

En fin d’ouvrage, vous retrouverez deux bonus très appréciables, pour vous inviter à  :

  1.  Exemple de charte de la parentalité,
  2.  Exemple de planning (périodes de vacances, d’école, jours fériés, anniversaires, jours de rentrée).

Alors ?

Vous l’aurez compris, “Rester parents après la séparation” se lit avec un cahier et un crayon, au calme, dans un état de zénitude totale, et avec la volonté de réussir.

Tous les exercices, les questionnaires, les quizz nous poussent à réfléchir, à nous remettre en question. Alors ça secoue, fatalement, mais ça permet d’avancer !!

Les textes se lisent très facilement, le style est fluide. Les phrases sont courtes et claires. Le but est de vous faire passer à l’action, alors pas besoin d’un style littéraire ou pompeux pour ça !

Ce livre n’est pas destiné à ceux et celles qui préféreraient courir la nuit sur l’autoroute plutôt que de parler à leur ex. Et qui trouvent que c’est très bien comme ça !

Il sera en revanche un outil fabuleux pour celles et ceux qui, malgré la colère, malgré la rancune, aspirent à se libérer du passé, pour le bien-être de leurs enfants, leur bien-être personnel et celui de leur ex. Etre capable de pardonner et d’agir avec bienveillance et empathie est à la portée de tout le monde. Il suffit de s’y autoriser.

Alors oui, je l’avoue, certains passages m’ont paru utopiques. Pourtant, je le sais, avec de la bonne volonté, on est capable de tout !

Avez-vous envie d’essayer ?

Une fois que vous aurez fini le livre et que vous aurez amorcé les changements nécessaires pour développer votre relation coparentale positive avec votre ex, passez lui ce bouquin 😉

En complément de cette chronique, vous pouvez lire mon article : Nos meilleurs ennemis : les ex !

En complément de cet article, vous pouvez demander votre mot de passe pour accéder à la BOITE A OUTILS DU PARENT EN FAMILLE RECOMPOSÉE en remplissant le formulaire ci-dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Only registered users can comment.

  1. Bonjour,
    Je viens de découvrir un article en quatrième de couverture du journal “La Croix” daté de ce jour vous concernant.
    Et j’ai été choqué par tant d’égoïsme. Et oui, alors que sûrement on vous gargarise d’éloges, de mots positifs sur votre courage, votre bonheur d’avoir osé.
    Pour ma part, c’est votre égoïsme qui me sidère (vous n’êtes pas les seuls, mais vous l’exposez sans vergogne alors ne vous étonnez pas de certaines réactions). Vous ne pensez qu’à vous deux, votre bonheur, votre coup de foudre, votre changement de vie, et de poser devant votre piscine en banlieue bordelaise (votre seule réussite ?). Pensez-vous que quelqu’un qui n’arrive pas à réussir sa vie de couple à peine commencé mais fasse des enfants soit une réussite, soit raisonnable, soit responsable ? qu’un père qui abandonne ses enfants de 2 et 4 ans à une vie sans repère soit responsable ? Qu’un enfant pleure durant un mois une séparation avec son demi-frère est plus que tragique. Pas de quoi être “fier” de ce vous avez ‘déconstruit’. Vous en parlez, mais vous n’êtes réellement pas un modèle, pas de quoi l’exposer, vous en vanter avec le sourire, ni en parler à longueur de blog.
    Le courage serait dans la recherche du sens de la vie, de celle des autres, du bonheur de vivre de votre entourage et pas seulement le vôtre, celui de votre couple.
    S’il fallait une voix discordante, la voici, celle qui fait réfléchir profondément aux sens de nos actes.
    Je vous remercie de m’avoir lu.

    1. Bonjour Monsieur,
      Je vous remercie pour votre commentaire. Je comprends que vous puissiez avoir ce point de vue, basé sur l’article dans La Croix. Les histoires qui amènent à une recomposition familiale sont bien trop complexes pour être résumées en quelques lignes dans un article de journal. Cependant, dans le cadre d’une recomposition familiale, comme dans les familles dites “traditionnelles”. le couple uni et solide est gage de sécurité pour les enfants.
      La France, c’est aussi (chiffres INSEE 2014) :
      – 44% des mariages qui se terminent en divorce,
      – 720 000 familles recomposées,
      – un enfant sur 10 qui vit dans une famille recomposée.

      Le blog Tribu Radieuse s’adresse tout particulièrement à ces familles recomposées.

      Je vous souhaite une bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.