Beaux-parents

Les 3 aspects les plus agaçants de la famille recomposée

31 mai 2019
côtés agaçants de la famille recomposée

Ce n’est pas un scoop, la vie en famille recomposée n’est pas de tout repos. Il y a de bons côtés (si, si !), mais il y en a aussi de moins bons… enfin, légèrement agaçants, voire exaspérants. Oh aller, on est entre nous, on peut se le dire !! Parfois c’est carrément chiatique !!!

Tout ceci m’inspire d’ailleurs beaucoup depuis que j’ai 5 ans, âge auquel je suis tombée dans la marmite. 

Alors pour ceux qui débutent ou qui ont un projet de famille recomposée dans les semaines qui viennent, je vous ai concocté une petite liste de mon cru. La liste des 3 aspects les plus agaçants de la famille recomposée.

Comme mon but n’est pas de faire peur ou de décourager les lectrices et lecteurs de ce blog, mon prochain article parlera des côtés avantageux de la famille recomposée. Mais si, il y en a j’vous dis !

C’est parti !

Vivre une histoire d'amour... atypique

En pointillés

Bon, oublions l’histoire d’amour “classique” du genre : nous sommes jeunes et beaux, nous découvrons les joies de la vie à deux, nous passons tout notre temps collés l’un à l’autre. Nous passons le plus clair de notre temps à regarder l’autre dans le blanc des yeux avec un air benêt.

Non, là c’est plutôt décousu, inégal et biscornu. Du genre : 

– “Quand est-ce qu’on se voit tous les deux ? 

– “Ben j’peux pas, j’ai les enfants cette semaine. Puis la semaine d’après tu as les tiens… Peut-être à la Saint-Glinglin ? “

En résumé, nous ne sommes pas seuls au monde. Oublions les moments d’intimité où on veut, quand on veut ! Les enfants sont souvent bien installés au milieu du nouveau couple 🙂 

relation en pointillés

Avec prudence

Et puis, nous ne sommes plus tout à fait jeunes et naïfs ! Nous avons vécu un divorce, une séparation ou un deuil. Il y a des enfants dans l’histoire et nous ne sommes pas prêts à commettre les mêmes erreurs qu’avant !  Malgré l’amour intense que nous nous portons, il y a toujours une certaine gravité tapie là, derrière. Qui peut refaire surface de façon inopinée, au milieu d’une soirée en amoureux. Des tonnes de questions et de préoccupations monopolisent l’esprit. “Comment je vais faire avec les enfants ? Est-ce que mon ex va enfin me laisser tranquille ? Il faut que je m’occupe des papiers pour le juge” etc, etc…

Alors nous calculons un peu, anticipons beaucoup. Nous nous laissons moins saisir par les émotions. Tout ça est beaucoup moins glamour que prévu… Pas le choix ! Les responsabilités sont là.

Supporter ceux qu'on n'a pas envie de voir

quand les ex sont agaçants

Par l’existence même de nos enfants, les ex font à jamais partie de notre vie. Qu’on le veuille  ou non, de près ou de loin.

Quand l’entente est cordiale, c’est l’idéal. Mais cela reste rare. La rupture n’est pas due au hasard et elle laisse des traces des deux côtés. Il est donc logique que les relations soient houleuses, même si avec le temps elles peuvent s’apaiser.

Les sujets les plus futiles comme les horaires ou les vêtements des enfants, tout comme les sujets plus épineux comme l’argent, viennent cristalliser les rancœurs. 

Ils sont agaçants ? A part éviter de jeter de l’huile sur le feu, mettre de l’eau dans son vin et laisser le temps faire son affaire, y a-t-il une solution ? L’ego ne doit dicter ni nos actions, ni nos pensées dans ce domaine. Seul l’intérêt des enfants prime.

Notre ex

Le parent de nos enfants fera toujours partie de notre vie. Même si les contacts sont rares voire inexistants, l’ex existe à travers nos enfants.  Des traits de ressemblance physique peuvent parfois même perturber nos émotions 🙂 Nous ne pouvons pas renier l’importance qu’il a aux yeux de nos enfants. Cela reviendrait à renier nos enfants eux-mêmes.

Tout réside dans la capacité à accepter ce qui s’impose à nous.  Pour que nos enfants grandissent le plus sereinement possible, il faut non seulement tolérer notre ex dans notre nouvelle vie, mais il faut en plus tout faire pour solidifier sa relation avec nos enfants.

Son ex

Gros sujet ! Pour beaucoup de belles mères, la mère des beaux-enfants est une plaie ! C’est souvent elle qui a la garde des enfants, même si les gardes alternées sont de plus en plus fréquentes. Beaucoup se croient autorisées à intervenir dans la vie du nouveau couple au nom de ses enfants, alors qu’elle cherche à contrôler tout ce qui s’y passe. Mettre le holà n’est pas forcément facile. Il faut donc s’attendre à vivre des incursions fréquentes de l’ex du nouveau partenaire. Une fois encore, le temps joue en notre faveur (la plupart du temps) et des limites claire et nettes doivent être posées pour la survie de la famille recomposée. 

Malgré tout, il est inutile de rejeter le parent des beaux-enfants ou de déblatérer à son sujet. Cela revient à rejeter les enfants eux-mêmes. On serre les dents et on avance !

Accepter les va-et-vient des enfants

Supporter l'absence de nos enfants

Dans le quotidien

supporter le départ des enfants

Week-ends, vacances, une semaine sur deux… il faut apprendre à voir partir ses enfants. Souvent. Apprendre à vivre avec ce déchirement, ce manque, cette inquiétude. Pour certains parents, les contacts avec leurs enfants pendant ces périodes d’absence sont coupés.

A ce propos, c’est destructeur et traumatisant pour un enfant de lui interdire tout contact (téléphonique, par écran, etc.) avec son autre parent. Encore une fois, certains parents se permettent de bafouer les droits de leurs enfants par vengeance, rancœur. Ils croient faire du mal à leur ex, mais ce sont les enfants qui en souffrent le plus. Vous pouvez écouter ou lire l’article suivant à ce sujet : Podcast : J’ai 2 maisons !

De même, il faut accepter les règles du foyer de votre ex. Vous n’avez rien à dire, ce n’est pas chez vous. A moins que la sécurité de vos enfants soit vraiment en jeu. Mais il faut faire confiance à l’autre parent.

De surcroît, si votre ex refait sa vie, vos enfants se retrouvent sous la responsabilité d’un autre homme ou d’une autre femme que vous connaissez peu ou pas. Ça pique, mais c’est comme ça ! Faites confiance à vos enfants et à la vie 🙂 Créer des histoires inutilement, critiquer le parent et sa nouvelle moitié est stérile. Encore une fois, ce sont les enfants qui trinquent !

Pour les fêtes

Préparez-vous aussi à fêter Noël sans vos enfants certaines années. Pareil pour leurs anniversaires et les vôtres, la fête des mères et des pères : tous ces instant symboliques qui rythment l’année. Ça fait mal, mais c’est le jeu ma pauvre Lucette !

Pour la vie

Il se pourrait même que vous ayez à vivre le départ précoce du foyer d’un de vos enfants. Je parle par expérience : mon fils aîné a choisi de partir vivre chez son père en Espagne à l’âge de 12 ans.  Un autre pays, une autre administration, des vacances complètement différentes… il faut savoir lâcher prise, pour le bonheur de son enfant. C’est dur ! Mais a-t-on le choix ? 

Après tout, nos enfants ne nous appartiennent pas. Un jour ou l’autre, ils vont s’envoler, quitter le nid. En famille recomposée, cette épreuve est susceptible d’arriver beaucoup plus tôt que prévu !!! 

Supporter la présence de ses enfants

squat dans le canapé

Ils accaparent votre conjoint.e ? S’assoient systématiquement entre vous ? Prennent toute la place ? Ils vous font sentir que vous êtes de trop ? Ils vous le disent, carrément 🙂 Et pourtant, vous êtes chez vous !!! 

Ils sont agaçants ? Oui, mais ils étaient là avant vous ! Et ils sont les êtres les plus chers aux yeux de votre conjoint.e. Pas le choix !

Non seulement vous devez accepter de partager le nouvel amour de votre vie avec des êtres qui parfois ne peuvent pas vous encadrer, mais en plus vous voilà obligé.e de les inclure dans vos projets de vie et dans vos finances. Ce qui est cool, c’est de les inclure aussi dans votre cœur 😉 

Avec le temps, les discussions, la patience, on y arrive ! 

Imaginez qu’un jour, vous récupérerez peut-être des ados, si vos beaux-enfants demandent à venir vivre chez vous à temps plein ! 

Un peu d’aide ? Lisez cet article : Les 7 étapes pour recomposer une famille

A mes yeux, tout adulte qui fait partie d’une famille recomposée doit être conscient des obstacles très agaçants dont je parle dans cet article. Et il ne doit pas seulement les connaitre, il doit aussi les accepter et les surmonter. Le succès de la famille recomposée en dépend.

Pour celles et ceux qui comme moi ont une expérience assez riche de la famille recomposée, n’hésitez pas à commenter ou a enrichir cette liste, qui n’est bien sûr pas exhaustive !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.